BIENVENUE SUR MON BLOG
Un blog sur : sculpture ornementale sur bois , l'ornementation et la décoration.
Dessin et fabrication artisanale de tous les sculptures ornementales et ornements ornementaux sur bois . Reproductions et propres créations du mobilier Liegeois


samedi 15 juillet 2017

Sculpteur - ornemaniste belge met le géant de la vente Zara à genoux | Zara Home | Inditex | Zara Home (Inditex) Violation du droit d'auteur

A gauche, le travail de Patrick Damiaens - A droite, la bougie de Zara Home
Zara Home (Inditex)

Sculpteur belge (sculpteur-ornemaniste) 
met le géant de la vente Zara à genoux.

Article courtoisie De Tijd, 5 Juillet 2017
Posté sur ce blog avec l'autorisation de De Tijd/Ben Serrure
Traduction Geraldine Poppe

D’après le tribunal du commerce de Bruxelles, le géant de la vente Zara a plagié sans discernement le travail du sculpteur-ornemaniste Patrick Damiaens. 

Patrick Damiaens est tombé du ciel lorsqu'il qu'en 2014, il reçoit un appel en provenance de Paris. Un ami du sculpteur sur bois limbourgeois était, lors de ses achats dans la chaîne de meubles Zara Home, tombé sur une bougie décorée. En soi, rien d’exceptionnel. Si c'était sans compter que la bougie ressemblait comme deux gouttes d'eau à une conception réalisée par M. Damiaens deux ans auparavant.

Plus précisément, il s'agissait d'armoiries que M. Damiaens avait sculpté pour la famille néerlandaise Odink. Ceux-ci souhaitaient une sculpture de leurs armoiries récemment rafraîchies, et frappèrent à la porte du limbourgeois, une figure reconnu dans le milieu de l'art héraldique. Une fois son travail achevé, M. Damiaens posta une photo des résultats sur son site web, et entama un nouveau projet.
Sa surprise fut grande après cet appel, lorsqu'il a en effet vu son travail au Zara Home d’Anvers, filiale de Inditex, entreprise leader mondial dans la confection du textile. M. Damiaens ne laissa pas filer l'affaire, et avec son client, Odink, emmenèrent avec eux un avocat sous le bras.

À la une sur De Tijd: 
Ornemaniste limbourgeois met à genoux la multinationale ZARA



Patrick Damiaens | 
Limbourgeois bat ZARA dans une affaire de plagiat

Vente interdite
Et les résultats sont là.
Si le tribunal du commerce de Bruxelles n'a pas reconnu Odink comme possédant les droits d'auteur, Patrick Damiaens lui, par contre, possède bien et bel les droits de l'oeuvre qu'il a produit, et Zara Home a ainsi commis une violation du droit d'auteur en plaçant ces bougies sur le marché.

Le verdict et ainsi que les compensations à  payer, émises par le tribunal du commerce, ne s'étendent qu'aux bougies commercialisées en Belgique, explique l'avocat Dieter Delarue, représentant Patrick Damiaens. Mais ce verdict représente un bon point de départ pour aller de l'avant. Ainsi le limbourgeois a désormais une bonne carte en main pour poursuivre Zara en Espagne, où l'interdiction et la compensation pourront ensuite être étendues dans toute l'Europe.


Zara Home (Inditex) Violation du droit d'auteur

David contre Goliath
Ce n'est pas la première fois que des petits designers ou artistes sont copiés par des multinationales comme Zara. Zara était déjà sous les projecteurs pour plagiat de petits créateurs, tandis qu'une entreprise comme H&M a pour habitude d'être accusée de plagiat.

Récemment encore, la créatrice belge de lingerie, Muriel Scherre, de ‘La Fille d'O’ faisait face à cette situation difficile, après que H&M aient déposés sur leurs étagères un soutien-gorge qui ressemblait très fortement à l'une de ses propres créations. Mme Scherre hésita alors à entamer la poursuite en justice, car elle pensait n'avoir aucune chance face à un Goliath tel que H&M.

Voilà pourquoi cette victoire est aussi importante, dit Delarue. “C'est un cas sans précédent dans le sens où, peut-être bien au-delà la Belgique, une multinationale est condamnée au tribunal. Auparavant, il s'agissait surtout d'actions symboliques représentant l'indignation sur les médias et réseaux sociaux. Bien sûr, ces actions sont tout aussi importantes, mais sont oubliées sur le long-terme. Zara a conscience de cela, et c'est la raison pour laquelle ils ne sont guère impressionnés par ces indignations et par conséquent  ne s'en préoccupent pas. Mais cette fois-ci, c'est différent, ils ne peuvent pas échapper à la justice.”

Brusquement
Il est à noter que dans son jugement, le tribunal a critiqué la conduite de Zara explicitement et en termes stricts. Répondant à l'argument de Zara Home, qui appuyait le fait que Damiaens avait besoin d’un ami pour reconnaître la bougie, le tribunal écrit : “Tout ceci illustre bien l'attitude de Zara Home concernant la production et la commercialisation de ladite bougie considérée par Zara Home comme un objet prêt à l'emploi, commercialement intéressant et de surcroît inconnu du grand public.”

Conscient de l'attrait que peut exercer ce genre d'article sur sa clientèle, Zara Home a décidé de reproduire à l'identique le travail de M. Damiaens.
Le tribunal précise : “En ignorant complètement la possibilité de retravailler le sujet, Zara Home réduit de ce fait le travail créatif de M. Damiaens à néant.”


http://www.patrickdamiaens.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire