BIENVENUE SUR MON BLOG
Un blog sur : sculpture ornementale sur bois , l'ornementation et la décoration.
Dessin et fabrication artisanale de tous les sculptures ornementales et ornements ornementaux sur bois . Reproductions et propres créations du mobilier Liegeois


samedi 7 janvier 2017

LE COTICULE BELGE | Une pierre à aiguiser les gouges | Pierre de Vielsalm | Une pierre à affûter les outils de scupture | Affûtage

La pierre de Vielsalm ou Coticule belge

LE COTICULE BELGE 
 Une pierre à aiguiser pour les gouges 
___________________________________________
_____________________________
Le coticule est une pierre provenant de la région de Vielsam et sert à aiguiser les outils tranchants dont l'outillage des sculptures


Dans mon blog, je tente de vous en apprendre davantage sur des ornements, les applications, et les techniques de la sculpture sur bois. Il semble que c'est le bon moment de vous introduire au Coticule belge, cette pierre assure que nos gouges de sculpture restent aussi tranchant qu'une lame de rasoir. Travailler avec des burins pointus est en fait un rôle clé dans la création d'ornements en bois.


Ma première rencontre avec le Coticule

1984, je venais de terminer une formation de six années en menuiserie et j'ai commencé ma première année des techniques de base de la sculpture sur bois à Maaseik. Je n'oublierai jamais ce premier jour de l'école; "Demain vous apporterez tous une pierre à aiguiser", dit le professeur, "et pas n'importe laquelle, un Coticule."
Dans l'atelier de sculpture, il a sorti d'une armoire de fer une boîte dans laquelle se trouvait une pierre jaune. Une douzaine d'étudiants se recourbaient autour de cette pierre particulière, c'était une pierre à aiguiser comme je n'en avais jamais vu.

Après six ans de formation, on avait l'habitude de travailler avec un autre type de pierre; "Cette pierre de Vielsalm est la meilleure des pierres à aiguiser", selon lui. Et avec un sourire et un certain air, il dit; "Et elles ne sont pas faciles à trouver." Il savait très bien que les chances seraient quasi nulles pour que les élèves en aient à la maison, et dans les magasins spécialisés ce genre d'outils étaient méconnus.
Le soir venu, à la maison, j'ai parlé à mon père de cette "pierre à aiguiser jaune". "Attend une minute", dit mon père tout en rentrant dans le garage, il a pris une boîte en bois de l'étagère et rapidement trouvé ce qu'il cherchait; "C'en est une comme ceci ?" at-il dit, Yes !, je me suis dit.

Mon père m'a montré une pierre immense, d'au moins 15 cm de diamètre et de 4 cm d'épaisseur, "Elle était à ton grand-père, il s'en servait pour rendre ses lames de rasoir tranchantes."
Naturellement, le lendemain, je me suis rendu à l'école fier comme un paon avec ma pierre à aiguiser, dans l'atelier de sculpture, "ma pierre" est rapidement devenu le sujet principal de la journée. Je suis le seul étudiant qui a apporté une telle pierre à aiguiser, et cela n'a pas changé de l'année scolaire.
Lorsque l'enseignant sculpteur sur bois a vu l'immensité de cette pierre héréditaire, les choses ne se sont plus jamais bien déroulées entre nous. Aujourd'hui, près de 30 ans plus tard, je possède toujours mon "premier" Coticule belge, la Pierre de Vielsalm mon grand-père.


Ardennes Coticule


Maurice Celis, Pierre de Vielsalm

Le Coticule belge, la société


Pour aiguiser les outils de sculpture, le coticule est la pierre d'affûtage idéale. Cette pierre est mondialement connue, elle vient de Lierneux près de Vielsalm, un petit village dans les Ardennes. Dans cette entreprise on extrait et on façonne des pierre d'une qualité exceptionnelle. Il est probable que les romains connaissaient déjà l'action abrasive de cette pierre, car l'écrivain romain Pline mentionnait déjà la présence de meules de cette région. 


Depuis de nombreuses années, je connais Maurice Celis personnellement, c'est un ingénieur civil des mines et le propriétaire des Ardennes Coticule. Mais aussi quelqu'un de passionné par tout ce qui est en rapport avec les pierres. Donc, la personne idéale pour sauver l'entreprise en 1999 de la faillite. Grâce a de nouvelles idées, il relance l'entreprise qui fait partie du patrimoine belge et l'a rend de nouveau rentable. Cet homme ambitieux a une approche différente. Il se rend compte que pour être viable, la mine doit non seulement miser sur le produit du coticule, mais aussi générer des revenus grâce à des sous-produits. 


Sur les 15 000 tonnes de roche qu'il extrait seulement 10 tonnes sont utilisées pour la fabrication de meules. La société produit deux types de meule : la pierre à aiguiser bleue et la pierre à aiguiser coticule ou de Vieslam. Les 14990 tonnes qui ne comportent pas de coticule sont utilisés. Les morceaux d'ardoise servent pour le bâtiment, et l'argile gras sert de matières premières pour les briques noires. Le reste est utilisé en tant que matière première pour des tuyaux d'égouts en céramique. 


Un stock non transformé de pierre à aiguiser bleu et de Coticule

La pierre de Vielsalm, Coticule belge est une pierre à aiguiser naturelle avec un passé riche. L'exploration et la production de Coticule dans les Ardennes remonte au 17ème siècle.


Le Coticule est une roche sédimentaire qui s'est formée en plus de 480 millions d'années à la pierre telle qu'elle est actuellement. La roche est constituée de cendres volcanique et d'argile grise et jaune et contient 30 à 42% de petits cristaux de grenat spessartine, de diamètres compris entre 5 à 20 microns. 
Comme la nature est capricieuse, le Coticule existe seulement entre des couches minces, pris en sandwich entre de grandes couches d'ardoises bleu violet. Cela rend l'exploitation minière minitieuse, l'extraction est soigneuse et sans l'intervention de machines.  

Cette exploitation est très longue, le travail est intensif et coûteux, en plus d'être influencé par toutes sortes de conditions météorologiques, il n'a lieu quelques mois par an. 

La production est 100% artisanale, et la fabrication de chaque pierre est unique. Afin d'obtenir un kilogramme de coticule traitable, il faut retirer au moins une  tonne de roche autour de lui. 


Dans l'image ci-dessous, du Coticule encore brut



Le Coticule est rapidement comparable à une pierre à aiguiser de 8000 grains, par rapport au système de grain japonais, mais il faut garder à l'esprit que le Coticule est un produit naturel; aucune pierre n'est donc identique à 100%. Il faut aussi garder à l'esprit que la désignation de grain sert simplement à titre indicatif, et en outre, il dit peu de choses sur les caractéristiques spécifiques de la pierre. Le grand avantage par rapport aux autres pierres à aiguiser est que le coticule coupes et aiguise très rapidement. Aucune autre pierre à aiguiser possède ces deux caractéristiques. 

La coupe de toutes sortes d'outils tels que des ciseaux, gouges et haches est si fine que, entre autres, des fibres de bois sont rapidement et proprement coupés avec un résultat de finition parfaitement lisse. Les indentations dans la surface sont inexistantes. Cela rend la pierre recherchée par, entre autres, des menuisiers, sculpteurs et sculpteurs d'ornements.


Dans l'atelier de Maurice Celis

L'aiguisage avec la pierre coticule 

L'aiguisage se fait toujours avec de l'eau. Il suffit de mouiller la surface du coticule, la pierre ne doit pas être immergé. 
Pendant l'aiguisage, des grenats sont libérés de la surface du coticule. Plus les grenats se libèrent, plus le résultat est abrasif. Une méthode courante pour augmenter l'abrasivité est de créer une pâte abrasive riche en grenats en frottant la surface du coticule. La pâte d'aiguisage couleur blanc laiteux se forme ainsi rapidement. 
Pour les travaux d'aiguisage plus fin, cette pâte est diluée avec un peu d'eau jusqu'à ce que finalement, il n'y ait plus que l'eau présente sur la surface. 
Grâce à cette méthode et à la polyvalence du Coticule on n'a besoin que d'une pierre d'aiguisage nécessaire pour le processus d'aiguisage complet. 


ATTENTION ! Demandez à Maurice Celis les qualités des pierres à aiguiser qui sont les plus appropriés pour les gouges de sculpteurs.  



Conseils : 

Le Coticule est une pierre non poreuse, elle ne peut pas se boucher. Utilisez uniquement de l'eau au cours de l'aiguisage, pas d'huile. L'huile est utilisée uniquement pour la pierre poreuse afin d'éviter que le fer des particules se fixent dans les pores. 
Planéité de la pierre: mettre un morceau de papier de verre sur une surface plane. Ajouter un peu d'eau et procéder au polissage de la surface. Utilisez du papier de verre de +/- 80 à 100 microns de grain. 

Durée de vie : La durée de vie dépend de l'utilisation. Plus l'utilisation est intensive, plus la durée de vie est courte. Globalement, on compte une durée de vie de 20 ans pour une utilisation normale. 




Une pierre à affûter pour la sculpture sur bois

Web Ardennes Coticule
http://www.patrickdamiaens.be

Page FB


Aucun commentaire:

Publier un commentaire