BIENVENUE SUR MON BLOG
Un blog sur : sculpture ornementale sur bois , l'ornementation et la décoration.
Dessin et fabrication artisanale de tous les sculptures ornementales et ornements ornementaux sur bois . Reproductions et propres créations du mobilier Liegeois


samedi 21 mars 2015

Médaille d'or des Élites du travail | Institut royal des Elites du Travail | Une reconnaissance du gouvernement fédéral Belge

Médaille d'or des Élites du travail

Une reconnaissance du gouvernement fédéral Belge,
La médaille d'or des Élites du travail

______________________________________________________
___________________________________________________


Tous les ans, des centaines de Belges provenant de divers secteurs ont rejoint les "élites de travail". Mettant à l'honneur leur engagement et mérite professionnel, cette nomination est attribuée par décret royal et sera publiée dans le Moniteur Belge. 
Ci-joint un badge d'honneur qui sera décerné lors d'un événement officiel, et un certificat. Ceux-ci seront traditionnellement décernés par le maire de votre ville.

Un grand honneur


Mes travaux en tant que ornemaniste sur bois me donnent beaucoup de satisfaction depuis 25 ans, je vois mon travail comme une mission personnelle, une mission qui comprend un "travail de qualité", de transmettre à mon entourage tel un ambassadeur de ma profession, et ainsi introduire la génération future, à la complexité de mon métier.
Cette passion et mentalité n'est pas passée inaperçue aux yeux de certains comités techniques, experts et juges des "élites du travail" dans le secteur du bois.
Le commissaire général de l'Institut royal des élites du travail de Belgique m'a honoré grâce à mon engagement exceptionnel, mon professionnalisme et constance, et m'a récompensé du Doyen d'honneur en or des "élites du travail".



Patrick Damiaens, Médaille d'or des Élites du travail


Les élites du travail


Les insignes d'honneur des "élite du travail" peuvent prendre la forme d'une médaille de bronze, d'argent ou d'or sont Décoration, mais le sommet de l'échelle est l'insigne de "Doyen d'honneur du travail". Les cinquante dernières années, dix Belges exceptionnels ont obtenu le titre de "Doyen d'honneur du travail" honoris causa, dont la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, Zuster Leontine, ...
Pendant la cérémonie de remise des décorations en mars 2015 à Namur, j'ai reçu le Doyen d'honneur en or.



Rappel historique
Institut royal des élites
















Depuis plus de 60 ans, l'Institut royal des élites du travail décerne des médailles. Cet organisme méconnu récompense les employés et employeurs modèles de leur profession.

En suivant l'exemple des Français avec leurs "Meilleurs Ouvriers de France" et "Expositions Nationales du Travail", l'ingénieur Paul Lacoste et son adjoint Fernand Van Ackere suggèrent en 1929, une initiative similaire pour les Belges. Le roi Albert Ier a été conquis par cette idée.

Cette médaille est décernée sous la supervision du Commissaire Général du Gouvernement à l'Institut Royal des élites du Travail. Elle est une reconnaissance et une motivation pour les travailleurs Belges de toutes branches témoin de leur expertise, qualité, initiative et perfection. Suivant le roi Léopold Ier, qui, en 1835 et en 1841 a organisé les premières expositions des produits de l'industrie et de l'artisanat, le roi Albert Ier a organisé en 1930 la première Exposition Nationale du Travail sous l'égide du Commissaire Général du Gouvernement.

Fêté en même temps que les cent ans de l'indépendance de la Belgique, cet événement ne pouvait pas passer inaperçu. Tout travailleur, sans distinction de rang ou de fonction, pouvait participer aux épreuves techniques et professionnelles. Paul Lacoste a été le premier Commissaire Général du Gouvernement, le 30 Avril 1929. Il était responsable de l'organisation de l'Exposition Nationale du Travail suite à l'Arrêté Royal du 14 Mars 1929. Le Comité Exécutif de l'Exposition Nationale du Travail a proposé un règlement et a établit les titres et insignes qui devaient symboliser les mérites des lauréats.




Un appel à toutes associations professionnelles, de la part de l'employeur des organisations de travailleurs. Pour chaque spécialité, deux comités ont été nommés. Un comité du règlement, et un comité technique se chargeaient de la sélection des candidats. Le comité techniques comprend 950 juges et encore plus d'experts. Ils étaient nécessaires pour permettre à tous les candidats de participer au test préliminaire, mais aussi pour juger ceux retenus au test définitif. La première Exposition Nationale du Travail a eu lieu le 12 Octobre 1930. En présence du Roi Albert Ier et de la reine Elisabeth, 7000 médailles de bronze ont été décernées, 1000 médailles d'argent, 500 médailles d'or, et ont reçu le titre de "Lauréat du Travail", et 100 personnes ont reçu le Collier de l'Artisanat. En raison de l'immense succès, il a été décidé de remettre les médailles tous les 5 ans et de combiner cet événement à l'Exposition Nationale du Travail.





Médaille d'or des Élites du travail

La seconde édition de l'Exposition Nationale du Travail a eu lieu le 21 Juillet 1935. L'exposition s'est terminée par une fête nationale du travail dans le Stade du Heysel (Stade Roi Baudouin) à Laeken le 21 Juillet 1935, en la présence du roi, des membres du gouvernement et 70 000 visiteurs. Lors de cette deuxième exposition, les titres de Lauréat du Travail et Cadet du Travail ont été décernés à environ 14 000 candidats. En plus de 250 nouveaux nominés qui ont reçu un Collier de l'Artisanat.

En 1937, Jean Fourmoy est devenu l'adjoint au Commissaire Général. On avait également l'intention d'établir un "Institut National du Travail et Progrès Social". Mais on a aussi pris en considération la création d'un monument, le "Beffroi National du Travail". L'éclatement de la guerre a empêché l'aboutissement de ces plans. Et la troisième édition de cette exposition, prévue en mars 1940 était tombée à l'eau. Seul le "Salon National de la Qualité du Travail" a eu lieu le 13 mars 1940.

Pendant la guerre, le comité a poursuivi ses activité, mais sous le nom de la "Commission Nationale pour la Promotion de la Qualité du Travail."

En 1948, les Salons Nationaux du Travail ont été déterminées par le gouvernement (ces décisions ont été prises par le gouvernement les 12 mars 1948, 2 avril 1948 et 12 novembre 1948).

Pour marquer le 25ème anniversaire de la création de l'Exposition Nationale du Travail, le 17 Octobre 1954, l'Institut Royal des élites du travail de Belgique - Albert Ier, a été fondé. L'Exposition Nationale du Travail a été intégrée dans ce nouveau service publique. 

Les élites ont été chargés de diffuser le travail de qualité à leur environnement.


http://www.patrickdamiaens.be


https://www.facebook.com/patrick.damiaens.ornamental.woodcarver

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire